jeudi 20 avril 2017

THEATRE BERTHELOT

2 propositions du Théâtre Municipal Berthelot au tarif préférentiel
de 5€ pour les adhérents de Renc'art au Méliès : 





LE FAVORI

de Madame de VilledieuRésultat de recherche d'images pour "le favori madame de villedieu"


Un Favori qui veut être aimé pour lui-même. Une Libertine à la poursuite de plaisirs et divertissements. Un Prince réfugié cynique et ambitieux. Une Princesse héroïque en révolte contre son monarque. Un Roi habile dans l'art de la feinte et les ficelles de la politique-spectacle...Amour et honneur, fidélité et perfidie, héroïsme et jalousie sont les ingrédients de cette tragi-comédie parodique sur les caméléons du pouvoir, écrite par Madame de Villedieu et montée avec succès par Molière et sa troupe devant Louis XIV en 1665.  A l'occasion de sa première reprise en France depuis 350 ans, nouveau prologue, travestissements, intermèdes chorégraphiés au son des sonates et cantates des compositrices baroques de l'époque rythment cette pièce audacieuse et réjouissante, qui mérite enfin son titre de grand Classique.

Compagnie La Subversive
De : Mme de Villedieu
Mise en scène et prologue : Aurore Evain
Avec : Amal Allaoui, Marion Casa-bianca, Anne Cosmao, Isabelle Gomez, Benjamin Haddad Zeitoun, Marie Langlet, Matila Malliarakis, Julie Ménard, Isabelle Schmitt, Marine Segalen
Musique : Les Mouvements de l'âme
Costumes : Axel Boursier, Magalie Segouin, Roxane Marquant I Scénographie : Delphine Brouard
Chorégraphies : Cyrielle Caron I Création Lumières : Florian Gayrel.

Jeudi 20 avril à 14h30 et à 20h30
Vendredi 21 avril à 14h30 et à 20h30
Samedi 22 avril à 20h30


Réservations: 01 71 89 26 70, resa.berthelot@montreuil.fr 

L'APATHIE POUR DEBUTANTS

de Jonas Hassen Khemiri

Un enquêteur en prise avec sa conscience s'engage à faire toute la lumière sur "l'affaire" des enfants réfugiés apathiques, qui déchira l'opinion publique suédoise dans les années 2000. L'apathie auscultée ici n'est pas tant celle de ces enfants en attente de permis de séjour ou d'expulsion, que celle des politiques, des fonctionnaires, des médias et in fine du citoyen européen moyen, embourbé dans ses contradictions. Écrite en 2011 et encore inédite en France, L'Apathie pour débutants revêt une résonance particulière à l'heure où les démocraties européennes se montrent incapables de répondre dignement aux crises migratoires. Jonas Hassen Khemiri y pose avec humour et intransigeance la question des modes de gouvernance, examine les fondements de la conscience politique, les mobiles et la légitimité d'action de nos "responsables".
Traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy

Compagnie Le Bouc sur le Toit
Mise en scène : Virginie Berthier
Avec : Mounira Barbouch, Maïmouna Coulibaly, Anne Gennatas, Xavier Guerlin, Luc Guiol, Thomas Horeau
Création lumière : Bastien Gérard
Scénographie :Juliette Morel
Musique : Joe Cave
Collaboration artistique : Aurélie Cohen.
Avec le soutien de la ville de Montreuil, de Cap étoile et des Éditions Théâtrales, éditeur et agent de l'auteur.

Jeudi 27 avril à 20h30
Vendredi 28 avril à 14h30 et à 20h30
Samedi 29 avril à 20h30


Réservations: 01 71 89 26 70, resa.berthelot@montreuil.fr

mercredi 29 mars 2017

6 MAI POURVU QU'ON M'AIME

SAMEDI 6 MAI 14H30
POURVU QU'ON M'AIME
de Carlo Zoratti
Documentaire
(Allemagne/Italie/France - 2017 - 1h24)
avec Carlo Zoratti, Enea Gabino, Alex Nazzi
PROJECTION SUIVIE D’UNE RENCONTRE
SÉANCE DE LANCEMENT DE LA JOURNÉE DE SENSIBILISATION AU HANDICAP « TOUS PAS PAREILS, TOUS ÉGAUX »

Enéa a presque la trentaine. Le jeune autiste ne rêve que d'une chose, découvrir l'amour. Mais en
Italie, il n'existe pas de solution, légale ou médicale, pour donner une réponse au désir d'Enté. 
C'est alors que ses deux meilleurs amis, Carlo et Alex, entrent en scène. Ils embarquent le jeune homme dans un voyage à travers l'Europe du Nord, afin de lui trouver une femme.
Et si Enéa n'était pas à la recherche de sexe, mais seulement d'affection...
« A l’occasion de la journée internationale de sensibilisation a  l’autisme, je lance un appel pour que les droits des personnes atteintes d’autisme soient mieux respectées et pour qu’elles puissent participer pleinement a  notre famille humaine diverse et y être intégrées en tant qu’éléments de valeur à même de contribuer à un avenir de dignité et d’opportunité pour tous ». 
Ban Ki-moon, secrétaire Général de l’ONU pour la Journée Internationale de Sensibilisation à l’Autisme le 2 avril 2017.

29 AVRIL LES GARDIENS DE LA GALAXIE

SAMEDI 29 AVRIL 14H15
LES GARDIENS DE LA  GALAXIE vol.2
de James Gunn
(Etats-Unis - 2017 - 2h15 - VF et VO)
avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista
à voir dès 11 ans



Musicalement accompagné de la "Awesome Mixtape n°2" (la musique qu'écoute Star-Lord
dans le film), Les Gardiens de la galaxie 2 poursuit les aventures de l'équipe alors qu'elle
traverse les confins du cosmos. Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu'ils
découvrent les mystères de la filiation de Peter Quille. 
Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus
des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l'univers Marvel.
Une projection test des Gardiens de la Galaxie vol 2 a eu lieu aux Etats-Unis. Et les retours
sont dithyrambiques. Selon The Hollywood Reporter, le film de James Gunn a récolté des
suffrages supérieurs à tous les autres films produits par Marvel. Y compris Iron Man 3, le
premier Avengers et Deadpool.

26 AVRIL DJANGO

MERCREDI 26 AVRI 20H30
DJANGO
de Etienne Comar
(France - 2017 - 1h55)
avec Reda Kateb, Cécile de France, Beata Palya
Berlinale 2017 – Film d’ouverture

bande annonce




En 1943 pendant l’occupation allemande, le
tsigane Django Reinhardt, véritable “guitare
héros”, est au sommet de son art. Chaque soir
il fait vibrer le tout Paris aux Folies Bergères
avec sa musique swing alors qu’en Europe, ses
frères sont pourchassés et massacrés. Lorsque la
propagande allemande veut l’envoyer à Berlin
pour une série de concerts, il sent le danger et
décide de s’évader en Suisse aidé par une de ses
admiratrices, Louise de Klerk. Pour passer, il se
rend à Thonon-les-Bains, sur les bords du lac
Léman, avec sa femme enceinte, Naguine et sa
mère Negros. Mais l’évasion est plus compliquée
que prévue, Django et ses proches se retrouvent
plongés dans la guerre...











L’intelligence du script tient dans le refus de rendre héroïque la figure du génie, qui devient
presque un résistant malgré lui alors qu’il veut se consacrer entièrement à jouer et à composer
de la musique sacrée. Tout le film est dans ce demi-ton, cette pudeur aussi, et les moments
les plus émouvants sont inattendus – toutes les scènes avec la mère de « Django », Negros, la
candeur et la jeunesse des résistants qui ont des noms d’oiseaux, l’évocation d’un souvenir
d’enfance, le profond respect qui transpire à l'écran envers cette communauté souvent caricaturée.
Paris Match

14 AVRIL HOMMAGE À ISTVAN SZABO

VENDREDI 14 AVRIL 18H
Festival L’Europe autour de l’Europe
HOMMAGE À ISTVAN SZABO,en sa présence
Taking Sides, Le cas Fürtwangler
(GB/All./Fr. - 2002 - 1h48 - VO)
Avec Harvey Eitel, Ulrich Tukur, Moritz Bleibtreu, Robin Renucci

Extrait

Après la seconde guerre mondiale,
une vaste campagne de dénazification,
menée par les alliés, débute en Allemagne. Le major américain Steve Arnold (Harvey Keitel) va s'intéresser au cas du célèbre chef
d'orchestre allemand William Furtwängler accusé d'être le faire valoir culturel du régime nazi. Alors va s'engager un interrogatoire
impressionnant dominé par le major
accusateur prêt à toutes les ruses
psychologiques pour faire fléchir le
musicien...
Harvey Keitel nous livre un grand
numéro d'acteur dans son personnage
d'inquisiteur insensible et retors. Le film interroge le spectateur sur ce qu'il aurait pu faire en pareilles circonstances. Certes cette
question a déjà été traitée maintes fois au cinéma,mais l'originalité du film se trouve dans le face à face entre la rigidité de l'armée et la légèreté de la culture.
Arnaud Curt, abusdeciné.com

10 AVRIL FÉLICITÉ

LUNDI 10 AVRIL 20H15
FÉLICITÉ
de Alain Gomis
(France - 2017 - 2h03 - VO)
avec Véronique Beya Mutu, Gaetan Claudia
RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR
Ours d’argent, Grand prix du jury, Berlinale 2017

Bande annonce


Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d'un accident de moto.
Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d'une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves.
Ses chemins croisent ceux de Tabu.








Le film est une plongée hypnotique dans un pays dur et violent où la musique (répétitive,
excitante, hallucinatoire) berce les âmes, les secoue, les agite les unes contre les autres.
Au milieu du désastre (sanitaire et politique), Félicité et Tabu vont vivre une histoire d’amour
immense. Difficile de décrire cet objet filmique unique, assez dément, qui parvient à décrire
concomitamment le paradis et l’enfer.
Jean-Baptiste Morain, Les Inrocks.

5 Avril La mécanique des flux

MERCREDI 5 AVRIL 18H45
LA MÉCANIQUE DES FLUX
de Nathalie Loubeyre
(France - 2016 - 1h24)
documentaire
PROJECTION SUIVIE D’UN DÉBAT EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE
"Prendre en compte les souffrances de l'exil : pour un meilleur accueil des réfugiés" animé par le Conseil localde santé mentale de Montreuil, le Comède, le CEDRE, et le Groupe d'entraide mutuelle, "les gens du 110", basé à Montreuil.
Bande annonce

Aux frontières de l’Europe, des hommes et des femmes, déterminés, se battent pour  surmonter les barrières que l’UE leur oppose. Avec pour seules armes la force de leurs rêves et leur vitalité, ils affrontent une violence qui ne dit pas son nom, décidant ainsi de leurs vies, envers et contre tout. Un
autre regard, à la fois proche, sensible et cinématographique, sur cette réalité.
Est-ce donc là l’Europe ? La question, jamais formulée de manière aussi abrupte, traverse de part en part ce long-métrage dont la justesse force le respect. Sans angélisme mais se refusant aussi à détourner les yeux d’une insoutenable souffrance, La Mécanique des flux est un appel salutaire à la compassion, loin de tout calcul politique.
Arnaud Schwartz, La Croix

dimanche 19 mars 2017

OFFRES THÉÂTRE



plus d'infos





SOMBRE RIVIÈRE

LAZARE

— LA MC93 AU NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL —

Depuis ses premiers textes, Lazare questionne le présent, son présent, notre présent qu’il ne sépare jamais de ce qui fut son histoire, notre histoire. Il ne cesse d’interroger le passé pour mieux comprendre aujourd’hui, faisant parler vivants et morts, nous entraînant dans le monde trouble des secrets qui finissent par se révéler.
Son écriture sait rendre poétique la langue orale de ceux qui ne maîtrisent pas la langue « savante », de ceux qui vivent dans les marges d’une société cabossée. Avec Sombre Rivière, titre d’un standard de blues, c’est dans la musique et le chant que nous entraînent Lazare et ses compagnons de route pour dire tout à la fois la violence trop actuelle du monde et la force des songes.
Se souvenant de Rainer Werner Fassbinder interviewant sa mère dans son film L’Allemagne en automne, Lazare écrit Sombre Rivière s’inspirant de deux conversations téléphoniques, une avec sa mère, l’autre avec un ami dramaturge pour parler de cette violence qui nous enserre et nous rend peureux et sans défense. Ces deux textes, où l’on n’entend que la parole d’un des correspondants et où l’on devine dans les silences celle de l’interlocuteur, permettent à Lazare de poursuivre son chemin sur la voie d’un théâtre où « la musique est une respiration de l’écriture ».
Un théâtre fort, exceptionnel, profondément personnel « fait d’improvisations et de rythmes qui alterne scènes parlées-chantées et musique », le théâtre d’un artiste pour qui écrire est encore plus nécessaire depuis les attentats de novembre 2015 à Paris.

ET  POUR LES PLUS JEUNES...

TENDRES FRAGMENTS DE CORNÉLIA SNO
SAM 18 15H / 20H, MER 22 15H, SAM 25 15H
La musique est une forme de communication, surtout lorsque l’on est atteint d’une drôle de maladie qui empêche de s’exprimer normalement. Lorsque la musique et les sons aident à faire une déclaration d’amour… Sans mélodrame, le comédien Xavier Guelfi nous fait entrer dans l’univers mental d’une personne atteinte du syndrome d’Asperger, et dans la pensée morcelée qui la caractérise.
 Tarif à 8 euros par personne

mardi 28 février 2017

23 MARS AURORE

JEUDI 23 MARS 20H30
AURORE
de BLANDINE LENOIR
(France - 2017 - 1h29)
avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert, Pascale Arbillot

AVANT-PREMIÈRE EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE, 
D’AGNES JAOUI ET DE THIBAULT DE MONTALEMBERT



Aurore Tabort, qui a déjà vécu une rupture
quand elle avait quarante ans, se retrouve, à
cinquante, grand-mère et sans emploi. Mais
cette femme, qui se dit qu'elle a un prénom de
princesse, entre en résistance et se met, alors,
en quête de son prince charmant.
Toujours aussi libre, drôle et iconoclaste, le
deuxième long métrage de la réalisatrice
montreuilloise de Zouzou, prix Renc’Art au
Méliès il y a deux ans, est une comédie...
autour de la ménopause, avec une Agnès Jaoui
en état de grâce.
Blandine Lenoir débute comme comédienne
devant la caméra de Gaspard Noé, dans le court métrage culte Carne. Elle poursuit ensuite une carrière d’actrice, tout en se consacrant à la
réalisation de films. Elle est l’auteure de huit
courts, dont Ma culotte et Monsieur l’Abbé, et
d’un long métrage, Zouzou, en 2014.